Mai 18

Séquence vigoureuse à l’Assemblée nationale

Ce mardi 17 mai, le gouvernement a été mis sur le gril !
D’abord par Hervé Mariton, député-maire de Crest dans la Drôme. Mon collègue a interpellé vigoureusement la nouvelle ministre de la Culture, madame Azoulay, le Gouvernement et, au-delà, le Président de la République à propos de cette invraisemblable idée de faire venir un rappeur en concert à Verdun, à l’occasion du centenaire de la bataille de Verdun.
Ainsi donc, le dénommé Black M, qui ose utiliser dans ses chansons des termes tels que « youpins » ou « Français peuple de Koufars » (les infidèles pour les fanatiques islamistes tels que Daech) viendrait, à prix d’or (coût du concert : 100 000€), célébrer la plus grande bataille de notre Histoire (300 000 morts).
Il semblerait que les protestations du monde des Anciens Combattants aient quand même été entendues et que le concert soit annulé.
Les explications alambiquées du Premier Ministre n’ont pu masquer le plus inquiétant, à savoir qu’on puisse, au plus haut niveau du pouvoir socialiste, concevoir un tel projet.
Quelle idée insensée !
Ensuite, j’ai pu, un peu plus tard, engager un échange sans concession avec le Premier Ministre à propos de cette idée, tout aussi insensée et malheureusement irrémédiable, de chasser les maires de l’Assemblée nationale.
Les échéances approchent et, dans un an à peu près, il n’y aura plus de députés-maires.
Quelle erreur ! Ils apportaient, par leur proximité avec les citoyens et leur connaissance profonde du quotidien des Français un regard réaliste et une approche sensible dans les débats. Ils seront remplacés par des apparatchiks faisant carrière dans les partis en ignorant tout des préoccupations des Français.
J’en ai profité pour « en remettre une louche » sur les baisses de dotation de l’État aux communes.
Là encore, réponse peu satisfaisante de Valls qui a parlé de nos Primaires pour ne pas avoir à commenter ses propres décisions.