Archives de la Catégorie : Déplacement en cantons

Mar 21

Visites en entreprises

 

Jeudi, accompagné de Thibault, je me suis rendu auprès d’entreprises du secteur Dombasle-Rosières.

La visite de CLASS (Renault agriculture), fournisseur agricole basé sur la zone des Sables et  employant 25 salariés, fut riche d’enseignements :

  • Un tracteur peut coûter jusqu’à 100 000€. Ce qui explique qu’actuellement, le marché de l’occasion se développe.
  • La crise agricole a entraîné une baisse des ventes de 20 à 50%, en fonction des domaines d’activité. L’élevage est menacé de disparition dans le secteur !
  • L’entreprise recrute de manière privilégiée par l’apprentissage. Il est nécessaire d’avoir une passion pour la machine agricole, décelable dès la troisième.
  • 250 000 € ont été investis dur ce site de Dombasle avec deux objectifs différents : équiper l’entreprise de moyens pour lutter contre les cambriolages et aménager un nouvel atelier de 450 m² pour la remise en état et la certification des tracteurs d’occasion.

Nous nous sommes rendus aux premières portes ouvertes de l’entreprise VAUCONSANT présente depuis 2001 sur la zone des Sables. Fabricant, en France, d’équipements mobiliers pour la restauration self-service scolaire, d’entreprises, de santé ou commerciale. Cette entreprise est spécialiste du sur-mesure, elle emploie 130 salariés. Les points développés par le chef d’entreprise :

  • L’activité est cyclique, très intense durant l’été pendant la fermeture des restaurations collectives scolaires.
  • L’entreprise rencontre des problèmes de dysfonctionnement du réseau très haut débit.
  • Un projet d’extension de 500 m² de la partie menuiserie avec l’objectif de faire travailler les entreprises locales.                                                                  CLAAS 1 CLASS2VAUCONSANTVAUCONSANT2

Fév 24

Des nouvelles du front !

1. Le dossier des regroupements entre intercommunalités m’occupe beaucoup, de même que la législation sur la gouvernance des hôpitaux. Le gouvernement nous prépare un vilain coup, sous forme d’un décret qui pourrait rogner considérablement le dynamisme et l’autonomie des installations de santé se trouvant sur notre secteur. Je suis préoccupé par ces sujets.

2. Les problèmes agricoles sont devant nous. Rien n’est réglé. Le scandale de l’abattoir du Vigan qui vient d’éclater hier et qui m’horrifie, en temps que vétérinaire, vient s’ajouter à tout le reste.

3. Cela chauffe sérieusement à propos de la réforme du code du travail. Madame El Khomri, la ministre du travail, va devoir se colleter avec un front syndical bien décidé à ne pas se laisser faire. Je crains qu’elle ne manque d’expérience pour affronter un tel combat. Messieurs Hollande et Valls auront-ils l’autorité et la persévérance pour l’aider à aller au bout ? Nous verrons.

4. Dans ce contexte sombre qui multiplie les difficultés, aussi énergique soit-on, je m’efforce d’aller au devant des entrepreneurs du territoire. Tout à l’heure, NOVACARB à La Madeleine. Hier, j’étais à Ville en Vermois pour visiter une start-up intéressante. Elle détient une des plus grosses imprimantes 3D du monde et peut, avec cet appareil, créer des objets impressionnants de complexité. Il s’agit de CREATIVE INDUSTRIE. À suivre. Elle commercialise des objets uniques créés et fabriqués en 3D, via le site WWW.SYNUAL.fr C’est très intéressant à découvrir.

 

Mai 31

Joli mois de mai !

Nous connaissons tous l’expression.
Pour notre mouvement, ce mois de mai sera celui d’un nouveau printemps également.
Retour sur une semaine active.

Congrès des Républicains

Les Républicains ont éclos ce samedi, à ce congrès fondateur de La Villette, très attendu.
Avant, jeudi et vendredi, a eu lieu le vote sur le nom et les statuts.

Les conditions étaient réunies pour que tout se passe bien.
Et tout s’est bien passé !

Les Républicains sont lancés, Nicolas Sarkozy a réussi à remettre notre mouvement en ordre.
On peut juste déplorer qu’Alain Juppé se soit fait siffler.
Nous devons accepter la logique des Primaires et écouter respectueusement tous ceux qui, demain, seront candidats à cette élection.
N’oublions pas qu’un seul sortira vainqueur de ces Primaires et, qu’ensuite, nous devrons tous être derrière lui pour qu’il gagne l’élection présidentielle et mette un terme à la calamiteuse parenthèse Hollande.
Donc, pas de blessures et de divisions inutiles.
En qualité de désormais président des Républicains de Meurthe-et-Moselle, je veillerai à préserver notre unité.

Les militants de Meurthe-et-Moselle étaient regroupés au même endroit, ce qui ne fut pas simple à organiser !
Un grand merci à l’équipe de Nadine Morano, présente sur place dès 8h30.

Nous voici avec un nouveau nom et de nouveaux statuts renforçant le rôle des militants, favorisant le dialogue.
C’est appréciable car, en matière de communication, le monde change vite et même très vite.
Cette évolution technologique (internet, facebook, réseaux sociaux)  permet d’organiser la vie intérieure d’un parti de façon radicalement différente et très dynamique.
Elle renforce le rôle des militants.
Et donc l’intérêt d’être adhérent  !

Mardi, est intervenu le vote de la loi sur la transition énergétique, portée par Ségolène Royal.
Je suis intervenu dans le débat sur deux thèmes.

Tout d’abord, j’ai plaidé la cause des méthaniseurs exposés à un risque fiscal avéré. Ensuite, j’ai redit que c’était une folie de tourner le dos au nucléaire, par principe, par idéologie, comme cette loi se propose de le faire.

Pourquoi abandonner un secteur où nous excellons, qui a placé la France au premier rang des pays développés en ce qui concerne le prix de revient de l’électricité pour le consommateur et, ce que tout le monde oublie, une des meilleurs élèves, voire la meilleure, en ce qui concerne l’émission de CO2. Par habitant, nous produisons moins de CO2 que le vertueux Danemark et ses immenses champs d’éoliennes.

Diminuer le nucléaire nous fera produire plus de CO2, augmentera dans des proportions considérables le prix de l’électricité, mettra à mal notre filière industrielle nucléaire et j’en passe.

Pour faire court, nous allons être tous taxés sur nos factures d’électricité pour financer le développement de l’éolien et du photovoltaïque au détriment du nucléaire. Ce qui revient à subventionner la suppression de notre industrie nucléaire (GE ALSTHOM par exemple) et à financer l’industrie chinoise, puisqu’en quelques années, les Chinois sont devenus quasiment les seuls acteurs du photovoltaïque dans le monde. Ils s’attaquent aux éoliennes et bien entendu, continuent, eux, à développer le nucléaire !

Pendant que Ségolène bloquait le nucléaire mardi à l’Assemblée, Monsieur Macron était à Belfort jeudi pour soutenir la production d’équipements nucléaires chez Alsthom. C’est évidemment lui qui a raison. Le problème est qu’il est dans le même gouvernement que Ségolène, dite désormais par les blogueurs facétieux la « vice-présidente ». Quel bazar !

Joli mois de mai cependant, ce mercredi. Avec mon suppléant, Thibault Bazin, nous avons sillonné l’ancien canton de Cirey sur Vezouze.
Nous avons rencontré entreprises et élus. Ce canton et la communauté de communes du Piémont vosgien se bat et se bat bien.
Deux initiatives à saluer, entre autres :
l’une, industrielle est le remarquable développement de la scierie Decker de Bertrambois. Les investissements y sont considérables et cette scierie est un bijou technologique.
L’autre est un pari extraordinaire. Il s’agit d’une jolie boutique de cadeaux, objets de décoration,appelée « le clos des capucines », aménagée avec beaucoup de goût dans un endroit bucolique de Bertrambois encore.
Impossible d’en sortir les mains vides ! Thibault et moi avons pensé à nos épouses…
Faites-y absolument une escale  lors d’une balade dans ce joli coin du Lunévillois à deux pas de Center Park.

 

Le clos des capucines

Oct 22

CÉRÉMONIES A XURES

Samedi 19 et dimanche 20 octobre, deux cérémonies importantes ont eu lieu à Xures. Il s’agissait samedi, d’inaugurer l’aménagement du canal de la Marne au Rhin pour en améliorer la capacité d’accueil touristique.

J’avais soutenu en 2010 le dossier présenté par la communauté de communes du Sânon auprès du ministère de l’Aménagement du Territoire. Le dossier a été retenu comme Pôle d’excellence rurale et le travail à la fois audacieux, imaginatif et déterminé des élus a payé.

Avec un partenaire privé, la société Navig France, basée à Lagarde (57), qui dispose de 33 bateaux, l’exploitation d’un petit port, halte de plaisance à Xures, venant compléter le port d’Einville est désormais opérationnelle.

Il faut saluer la clairvoyance des élus qui ont su tirer parti d’un équipement présent sur leur territoire, en l’occurrence le vieux canal de la Marne au Rhin, déserté par les péniches, pour développer l’économie touristique.

 

Le dimanche 20, je suis retourné à Xures pour la commémoration du drame d’octobre 44 où 115 habitants civils du village (des femmes, des enfants et des vieillards)furent déportés dans des conditions terribles vers l’Allemagne. Au terme de trois mois d’errance, 90 d’entre eux seulement, retrouvèrent leur village. Vingt-cinq d(entre eux avaient trouvé la mort au cours de ce sinistre voyage. Ce fut l’occasion pour moi de rappeler que le fanatisme nazi avait, à ses débuts, été toléré par des démocraties espérant « sauver la paix ». Cela aboutit à la guerre de 39-45 et ses 20 millions de morts dont les habitants de Xures. Aujourd’hui, d’autres fanatismes, d’autres terrorismes sont à nos portes. Nous devons les combattre sans relâche pour le bien et la paix de nos enfants.

 

Commémoration à Xures

Commémoration à Xures

Mai 01

Remise de médailles du travail aux Cristalleries de Baccarat

Selon une tradition bien établie, la cérémonie de remise de médailles du travail aux membres du personnel des Cristalleries a eu lieu ce matin, à la salle des fêtes de la ville.

Très  belle cérémonie, parfaitement organisée sous la houlette du directeur de l’usine, Éric Brient, en présence de monsieur Lampe, directeur général et de monsieur le Préfet, toujours très attentif à la vie des entreprises. Plusieurs dizaines de salariés ont été récompensés pour leur engagement dans le monde du travail sur une durée courant de 20 ans (médaille d’argent) à 40 ans (médaille grand or) .

Thibault Bazin, mon suppléant, m’accompagnait.

J’ai tenu à rappeler dans mon allocution l’importance du rôle du personnel, le poids de son savoir faire dans la réussite de l’entreprise, qui, de son côté, a engagé des investissements considérables sur le site de Baccarat (environ 60 millions d’euros).

Avec Hydro René Leduc à Azerailles, le secteur compte deux très belles entreprises industrielles de haut niveau qui prospèrent grâce à la complémentarité entre savoir faire, engagement des personnels  et volonté d’investissement , d´innovation des directions.

Les mêmes recettes donnent les mêmes résultats !
À méditer.

Baccarat tribune

Avr 30

Hydro René Leduc

Très belle opération portes ouvertes à Azerailles jeudi dernier.

Hydro René Leduc aujourd’hui dirigée par Sandra Renaud et messieurs Porel frères, fils de Louis-Claude Porel, est un des fleurons de l’économie lorraine,  exportant plus de la moitié de sa production (moteurs et vérins hydrauliques), ambitionnant à terme de vendre le tiers de sa production hors d’Europe.

Présente ou représentée dans une trentaine de pays dans le monde, l’entreprise avait invité  ses grands clients et ses responsables disséminés dans le monde entier. Le travail effectué est remarquable. Nous avons là, la preuve qu’entreprendre et surtout réussir en France est possible. Il y faut du talent, de la constance et surtout, il faut que les pouvoirs publics aident, facilitent. Ce n’est pas toujours le cas, hélas, tant les règlements et contraintes  sont omniprésents.

Parmi les invités se trouvaient de nombreux élus,  mais aussi monsieur le Préfet toujours  attentif au devenir de nos sociétés qui réussissent.

Un bon point pour le secteur de Baccarat, qui, entre Hydro René Leduc et Cristallerie de Baccarat, regroupe environ 800 emplois industriels de haut niveau de qualification, vendant des produits rares, haut de gamme, dans le monde entier.

Exemples à suivre.

pompes hydrauliques

pompes hydrauliques

V__40D0

V__2C77

Avr 16

Assemblée générale de la Confédération de la Boulangerie à Flavigny

C’est dans le cadre de la Brunerie à Flavigny que se sont réunis les syndicats de la Boulangerie de Lorraine.

Un mot sur la Brunerie : Mr Brune, son propriétaire,  a réaménagé avec goût cette vaste demeure et son parc pour en faire un espace d’accueil pour réceptions et séminaires. C’est au cœur de Flavigny, une adresse à retenir.

Assemblée studieuse où nous avons parlé, en présence de Monsieur le Préfet, d’hygiène, de qualité alimentaire, de préservation du goût et des produits phares que sont le pain et la sacro-sainte baguette.

A cela s’ajoutent les problèmes liés à l’installation, au maintien des tournées, au sel dans le pain, aux mutuelles pour le personnel.

On sent une profession attentive à bien faire et à bien s’organiser. Matinée positive.

Avr 24

Réunion publique

Je vous propose de me retrouver pour des réunions publiques :

  • le lundi 30 avril à 20H30 à la salle des fêtes de Baccarat.
  • le jeudi 3 mai à 20H30 au Salon des Halles de Lunéville.
  • le vendredi 4 mai à 20H30 à la salle des fêtes de Saint-Nicolas de Port.

Articles plus anciens «