Category: Les Républicains

Mar 20

LA VRAIE CAMPAGNE COMMENCE CE SOIR !

A 21h, pour être précis, puisque c’est l’heure du premier débat télévisé  sur TF1.

Nous allons enfin, du moins je l’espère, entrer dans le domaine des choses sérieuses.

Je vous recommande de regarder cette émission.

En effet, après presque deux mois d’excès (comment qualifier autrement les exagérations et approximations de certains ?), les candidats en général et François Fillon en particulier n’ont pas pu s’exprimer sereinement sur leur évaluation de l’état du pays, sur le projet qu’ils portent.

Ce soir, ils pourront le faire devant des millions de Français.

Je suis personnellement confiant car François Fillon est le plus solide, le plus complet et surtout le moins évasif de tous. Il ne cherche pas à faire rêver. Il invite à la lucidité.
A ce soir devant la télé !

 

NB: La dernière proposition de Macron, à savoir un mois de service militaire est le type même de la proposition inutile, juste pour faire plaisir à ceux qui réclament à cor et à cri le retour du service militaire. C’est l’exemple de la promesse mal étudiée, superficielle qui est là pour séduire l’électeur. Regardez le débat Bayrou-Ciotti sur le sujet :

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/francois-bayrou-face-a-eric-ciotti-un-mois-de-decouverte-et-d-entrainement-de-ce-qu-il-faut-faire-en-matiere-de-securite-civile-est-tres-utile-925549.html

 

Mar 07

Et maintenant ?

Résumons ces derniers jours.

En fin de semaine dernière, après ce mercredi 1er mars où François Fillon a annoncé sa probable mise en examen, de nombreuses prises de position l’invitant à se retirer se sont exprimées.

Pour ma part, légitimiste, conscient de mon rôle de président devant veiller à l’unité de la famille, j’ai maintenu mon soutien à François Fillon, considérant qu’il ne m’appartenait pas, à mon niveau, de contester la légitimité que la primaire lui conférait. Je mesurais, de plus, qu’une grande partie des militants LR restant attachée à lui, il ne fallait pas, par mon attitude, créer les conditions d’un schisme. Le moment venu, nous aurons en effet besoin de tous.

Dimanche, la manifestation réussie du Trocadéro a redonné des couleurs à notre candidat, qui, au passage, a été perçu par nombre de Français comme un homme particulièrement combatif et courageux dans l’adversité. Ce qui est plutôt rassurant comme trait de caractère pour un homme d’état.

Lundi matin, Alain Juppé a déclaré, « une fois pour toutes », qu’il ne serait pas candidat.

Lundi soir, un comité politique national, réunissant les principaux responsables politiques, a confirmé, une fois de plus, son soutien à l’unanimité au candidat Fillon.

Nous en sommes là.

Je crois qu’aussi difficiles que soient les circonstances et le contexte, nous pouvons nous retrouver tous pour faire vivre et défendre le projet conçu, porté par François Fillon.

Les axes de ce projet s’appuient sur des idées fortes :

         – 1/ la première justice sociale est le retour au plein emploi;

         – 2/ libérer les énergies, supprimer les contraintes sont des conditions du succès;

         – 3/ rétablir la situation financière de notre pays, ce qui n’a pas été fait, malgré les circonstances exceptionnellement favorables depuis 2013.

Nous devons également être là pour rappeler aux Français le bilan désastreux de Hollande sur le plan économique et européen et la part importante de Macron dans cet échec.

N’était-il pas le principal conseiller économique de Hollande, puis son ministre de l’économie ?

 – Le matraquage fiscal de 2013, c’est lui,

 – l’effondrement de notre balance commerciale et de notre production industrielle, c’est lui,

 – l’incapacité à profiter de circonstances favorables pour faire redécoller le pays (euro bon marché par rapport au dollar, faible prix du pétrole, taux d’intérêt très faibles), c’est encore lui.

Tout cela il faut le dire et le répéter.

Macron est une bulle entièrement fabriquée par un certain nombre de dirigeants influents. Ils mettent les moyens pour installer un président qui engagera une politique conforme à leurs intérêts, ce qui ne va pas forcément de pair avec les intérêts bien compris des Français.

Enfin, nous devons attirer l’attention de nos concitoyens sur l’extrême fragilité et les risques considérables du projet économique de madame Le Pen. Ce projet ne résiste pas à l’analyse et les premières victimes seront les ouvriers, les entreprises et les retraités modestes. Ensuite tout le monde suivra dans la déroute.

Nous devons nous mettre à ce travail, fait de promotion et d’explications, en nous souvenant que François Fillon va également, d’ici peu présenter l’équipe qui sera à ses côtés, si le succès est au rendez-vous.

C’est toute une équipe que nous devons soutenir !

Fév 20

Défendons nos idées

Je reviens une dernière fois sur l’affaire Fillon, avec une observation qui illustre, au delà de toute espérance, ce que je ne cesse de répéter.

Il y a deux affaires dans cette affaire et un parti pris médiatique incontestable

La première affaire, évidente, est celle qui publie des éléments concernant François Fillon et le fait qu’il ait employé son épouse et ses enfants. Tout a été dit et redit sur le sujet. Nous sommes gavés…

 A ce stade, si tout le monde est d’accord pour reconnaître que ce n’est pas illégal dans son principe, l’opinion publique pense globalement que les salaires sont élevés et ne sait pas trop si les emplois sont fictifs ou pas, puisque nous sommes parole contre parole. François Fillon soutient que les emplois sont réels, la presse, sans le dire vraiment, laisse entendre qu’il y a un doute. Nous en sommes là.

Une chose est certaine, le mal est fait sur le plan politique; ce qui est grave si, à l’arrivée, la montagne accouche d’une souris.

Une remarque : aujourd’hui, la justice (en l’occurrence le parquet national financier, créé par madame Taubira) annonce que l’enquête continue. On peut déjà en conclure que rien d’évident n’a été trouvé par ces magistrats et la police depuis le 24 janvier. On peut en effet penser que si des faits graves avaient été mis au jour, François Fillon aurait été mis en examen. Il n’en est rien !

Attendons donc la suite avant de condamner.

 La seconde, pas du tout évidente mais bien réelle, est : pourquoi ceux qui détenaient ces informations de longue date  les ont-ils publiées cent jours avant les élections présidentielles ?

En le faisant à ce moment précis, ils savaient parfaitement qu’elles étaient de nature à perturber gravement le déroulement de ces élections, et ce au préjudice du courant actuellement majoritaire en France.

Le constat est terrible sur le plan institutionnel : Il y a manipulation visant à fausser les résultats de ces élections. Imaginons que François Fillon ressorte blanchi de toutes ces accusations, ce qui semble probable puisque rien d’illégal ne semble avoir été commis, que seront en droit de penser les millions de Français quand ils découvriront qu’ils ont été floués? Que feront-ils ? Accepteront-ils les résultats de l’élection ? Craignons le pire.

Quant au parti-pris médiatique, en voici ci-dessous une illustration:

Il s’agit d’une page de L’Est Républicain du vendredi 17 février.
En gros, sur une demi-page, un énième épisode du dossier Fillon dans lequel il n’y a pourtant rien de nouveau.
En  tout petit, en bas à gauche, une information pourtant majeure: les aveux de Marine Le Pen, concernant l’affaire des emplois fictifs de son garde du corps et d’une autre personne qu’elle faisait rétribuer sur des fonds européens. Pourtant, il y a, là, accusation explicite d’emplois fictifs  (acte parfaitement illégal, lui !) de la part des autorités européennes et demande de remboursement des sommes en jeu (340 000 €, rappelons-le).
Ajoutons à cela que personne ne s’intéresse à l’absence de déclaration relative à l’impôt sur la fortune de monsieur Macron en 2014, pas plus qu’on ne s’intéresse aux frais de réception qu’il a engagé lors de son passage au ministère de l’économie en 2015 et 2016. Il y a pourtant une accusation explicite des deux auteurs du livre récemment sorti sur Macron, à ce sujet. Selon eux 120 000 € ont été dépensés par monsieur Macron, pour recevoir à Bercy, aux frais de l’état toutes les personnes susceptibles de l’aider à préparer sa candidature. Rien ne serait plus facile à vérifier. Les archives existent. Personne ne bouge. Pas d’enquête, rien !

Ce que j’écris n’est pas une défense de François Fillon du style « les autres font bien pire, donc laissez-le tranquille ». Je dis au contraire qu’il est normal que cette affaire soit approfondie, que chacun ait accès à la vérité, mais j’ajoute qu’il faut avoir la même exigence pour les autres candidats, surtout madame Le Pen et monsieur Macron. Ce d’autant plus que des accusations précises existent à leur sujet.

De grâce, ne nous laissons pas voler le vrai débat sur la situation de la France.

Ne tombons pas dans le piège de ce tour de passe-passe destiné à nous faire oublier le désastreux bilan de monsieur Hollande. et de son clone, monsieur Macron.

Intéressons-nous aux programmes des candidats, aux projets, au futur!

Portons au pouvoir l’équipe qui présentera les meilleures garanties pour notre avenir et celui de nos enfants.

 

Pour moi, mon choix est fait. Je soutiens François Fillon puisque:

1/  François Fillon a été choisi par plus de 4 millions de Français,

2/  malgré toutes les investigations, rien d’illégal n’a été découvert à son sujet,

3/  les autres candidats les mieux placés (Le Pen et Macron) sont, eux, l’objet d’accusations explicites et étayées qui laissent médias et enquêteurs indifférents.

Fév 09

Passage de témoin (suite)

Voici l’article de presse paru dans « la semaine » à propos du passage de témoin. Un vrai article avec interview, pas classé comme un fait divers.

Fév 08

POINT SUR L AFFAIRE FILLON

Vous voulez avoir le point de vue de François Fillon sur l’affaire dont il est l’objet ?
Prenez 3/4 H et regardez sa conférence de presse face à 200 journalistes.

https://www.facebook.com/fillon.francois/videos/10155030009892533/

Pour ma part, il n’y a rien d’illégal dans ce qui a été fait.
F. Fillon avait le droit d’employer sa femme et ses enfants.
On peut ne pas approuver, certes, mais ce n’est pas une infraction, ni une fraude.
il a répondu en décrivant le travail effectué par sa femme, ses enfants.
il n’y a donc pas d’emploi fictif.
Il a également donné les SALAIRES MENSUELS NETS perçus par son épouse et ses enfants.
En donnant un chiffre moyen pondéré sur les 25 ans durant lesquels son épouse a travaillé,
il arrive à un salaire moyen net élevé, ce que beaucoup ont du mal à accepter.
C’est sans doute là le seul reproche qu’on peut formuler, il s’en est d’ailleurs excusé,
non sans rappeler que si les Français ne supportent plus cela, ce n’est pas  interdit pour autant.
Soulignons qu’il avait mis un terme à cette pratique en 2013, sans avoir eu besoin de révélations dans la presse
pour le décider.
Dernier élément, non négligeable :
les sommes versées au titre des licenciements en fin de contrat
sont intégrées dans le total perçu par Pénélope Fillon et comptées dans le salaire moyen calculé.
Elles contribuent donc à hausser ce salaire moyen.
Les accusations du canard enchaîné de ce mercredi 8 font donc « pschitt »…
puisque ces indemnités sont comptées dans les chiffres donnés lors de la conférence de presse.
Rappelons que tous les attachés ont droit à ces indemnités en cas de licenciement.
Encore heureux d’ailleurs !
Beaucoup l’ignorent, mais un attaché parlementaire est TOUJOURS licencié par le député
quand ce dernier ne se représente pas ou qu’il est battu.
C’est prévu dans son CDI ainsi que le montant de son indemnité de licenciement.
Eh oui, il s’agit d’un curieux CDI, mais c’est la règle valable pour tout les attachés,
Pénélope comme les autres.
Autre reproche adressé à Pénélope Fillon : elle n’avait pas de passe pour entrer à l’assemblée et pas d’adresse internet personnelle professionnelle !
Exact, mais c’est le cas de l’immense majorité des assistants !
Ainsi, moi, j’ai 4 assistants.
Aucun n’a d’adresse mail personnelle professionnelle.
Tous travaillent sur les boîtes mail de ma « petite entreprise » (permanence.lamblin@yahoo.fr et jlamblin@assemblee-nationale.fr)
Ces deux adresses disparaîtront quand je ne serai plus député.
Une seule sur les 4 a un passe pour entrer à l’assemblée, celle qui travaille à Paris.
On voit bien, par ces exemples, qu’il y a un acharnement ,
sur l’histoire des indemnités de licenciement,
sur l’histoire du badge
et sur l’histoire des boîtes mails.
Cela fait beaucoup.
« Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage ».

Les mensonges du Canard Enchaîné : mise au point de François Fillon

« Les éléments publiés ce soir dans l’édition du Canard Enchaîné datée du 8 février comportent des erreurs manifestes.

En effet, les chiffres que j’ai rendu publics lundi comprenaient bien entendu la totalité des sommes figurant sur les bulletins de paye de mon épouse, y compris les indemnités diverses de fin de contrat. Elles ont bien été prises en compte dans le calcul de son salaire moyen sur une période de 15 ans, soit 185 mois, qui s’élève bien à 3.677 euros net mensuels.

Par ailleurs, la somme reçue par Mme Penelope Fillon en novembre 2013 n’est pas de 29.000 euros, comme le prétend le Canard, mais de 7.754,02 euros, comprenant les congés payés.

Il confond certainement avec une somme de 29.565,43 euros qui correspond au total du bulletin de paye du mois d’août 2007 au terme de cinq ans de collaboration avec Marc Joulaud. Quant à la somme de « 16.000 euros » dont le Canard Enchaîné prétend qu’elle l’aurait reçue en août 2002, elle lui a en fait été payée en juin 2002, à l’issue de 51 mois de collaboration en tant que ma collaboratrice parlementaire et s’élève exactement à 16.616,93 euros.

Enfin, chacune de ces trois sommes inclut le salaire du mois concerné, les indemnités ne représentant qu’une partie de la somme figurant sur le bulletin de paye.

Non seulement le Canard Enchainé essaye de remettre en cause, à tort, le calcul du salaire net moyen de mon épouse mais il commet de nombreuses erreurs dans l’analyse des informations figurant sur les bulletins de paye.

Seule la volonté de nuire peut expliquer cette présentation mensongère. »

Je vous ferai des commentaires complémentaires dans les jours à venir.
Il me semble intéressant de s’intéresser à Mr Macron et Mme Le Pen…

Jan 30

Meeting de François Fillon à la Villette

Hier, la foule était présente dès le début d’après-midi pour le meeting de François Fillon à la Villette. Les ténors du parti Les Républicains étaient présents avec notamment Alain Juppé, tous rassemblés, à l’occasion de ce premier grand meeting.

Parmi les discours préliminaires, j’ai noté le remarquable discours de Virginie Calmels, adjointe au Maire de Bordeaux, ex-dirigeante d’entreprise qui a enthousiasmé le public. François Baroin, également excellent, a démonté la politique de Macron avec finesse et intelligence.

François Fillon a défendu son épouse face aux attaques des derniers jours. Il a longuement abordé les sujets de la sécurité, de l’entreprise, de la bureaucratie, pour nous faire adhérer à son idée de retrouver  » une France Libre » !

Un beau rendez-vous, plein de promesses.

Oct 17

Semaine active et intéressante

Les temps forts ont été les suivants :

Mardi, réunion de travail avec Alain Juppé, à Paris.

Mercredi, réunion, en commission de la défense et des forces armées, avec le général de Villiers, chef d’état major de l’armée française.
Il s’agissait de discuter avec lui du budget de la défense, tel que le gouvernement l’a préparé.

defense-1

Vendredi, j’étais l’invité de France bleue sud Lorraine pour commenter le débat de la veille entre les sept candidats à la Primaire. J’ai trouvé qu’il avait été intéressant et l’ai dit. De toute évidence, ce débat était attendu car il a été très suivi. Le mois à venir sera sans doute mouvementé !

Vendredi encore et pour trois jours, Lunéville recevait la finale de la coupe de France de rallye. Grand événement dont l’organisation est un énorme travail. Grand bravo à toute l’équipe de Jacky Clément qui a remué des montagnes pour accueillir 200 compétiteurs, ce qui, avec les équipes techniques représente près de 1000 personnes. Bonne ambiance en soirée au village des régions, ici la Polynésie… La danseuse m’a proposé de danser avec elle : J’ai prudemment refusé!

Vendredi toujours, remise des prix des maisons fleuries à 102 lauréats de notre ville de Lunéville.
Cette cérémonie prend de l’ampleur chaque année. Les élus chargés du fleurissement, en particulier Catherine Laurain ont veillé à ce que tout soit réussi, avec l’appui du service des espaces verts, toujours au rendez-vous quand il le faut.

fleurs

Dimanche : gros déplacement à Paris. Nous tenions, avec Thibault Bazin, à participer à la manif pour tous. Nous étions au premier rang des manifestants. Ambiance familiale, musicale et colorée.
Une vraie fête de la famille. Les comptes-rendus qui parlent de 23 à 24 000 participants sont scandaleusement minorés. J’y étais, j’ai vu. C’était infiniment plus. Les premiers étaient arrivés au Trocadéro, il en restait encore Porte Dauphine (1,8 km de distance).
Il faudrait envoyer la police pour compter les chômeurs ! Ainsi, monsieur Hollande pourrait dire oui, ça va mieux !

Nous sommes mobilisés sur ce sujet car la gestation pour autrui (GPA) gagne du terrain en France, de façon particulièrement tordue et hypocrite.

Officiellement, la gestation pour autrui (rappelons ce qu’est la GPA : une femme donne naissance à un enfant et le vend à un ou des acquéreurs. C’est une ignominie) est interdite en France. Mais autorisée dans d’autres pays !

Le tandem Hollande-Taubira a donc pris les dispositions nécessaires pour inscrire à l’état civil français ces enfants lorsqu’ils arrivent en France avec leurs acquéreurs (en général des hommes homosexuels); Cela revient donc  à « légaliser » cette scandaleuse pratique.

Pense-t-on à l’enfant ? Tout cela est ignoble et doit être combattu.

manif5 manif6

Sep 06

ALAIN JUPPÉ STRASBOURG

J’ai le plaisir de vous inviter à participer à la réunion publique organisée le mardi 13 septembre à STRASBOURG par ALAIN JUPPÉ. Elle aura lieu à 18H30, au PALAIS DE LA MUSIQUE ET DES CONGRÈS (entrée Erasme), Place de Bordeaux.

Vous le savez,  Je soutiens la candidature d’Alain Juppé.
Voici pourquoi.
La situation de la France est très grave. En moins de 5 ans, Hollande et son équipe ont mis notre pays et ses institutions en lambeaux, à grands coups d’une politique brouillonne, mal conduite, clientéliste et dilatoire. Où que l’on se tourne, aucun dossier n’a été sérieusement traité. Repoussant les échéances, le gouvernement vit d’expédients.

La tâche de redressement qui est devant nous est immense.

Pour réussir, il faut que la France et les Français soient dirigés, emmenés par une personnalité leur inspirant, avant tout, confiance et respect.

C’est à dire un chef expérimenté, aux idées claires, réfléchi, ferme dans ses positions, disposant d’une autorité naturelle,  porteur d’un projet précis, connaissant nos difficultés quotidiennes.

Alain Juppé a ce profil. Homme posé mais déterminé et efficace, comme il l’a démontré en qualité de maire de Bordeaux, il rassure. Il a la faculté de rassembler une large majorité de Français, condition indispensable au succès.

Enfin, ma position de parlementaires me permet de côtoyer au quotidien  les principales personnalités politiques françaises. Je peux donc comparer. Ainsi, j’ai  pu mesurer les qualités d’homme d’État d’Alain Juppé en 2011 et 2012, lorsqu’il fut appelé au ministère des Affaires Étrangères par Nicolas Sarkozy.

Très vite, il fit oublier les années perdues par Bernard Kouchner le peu consistant et bien vite oublié ministre d’ouverture qui l’avait précédé.

En quelques semaines, la parole de la France, portée avec talent, fut de nouveau écoutée et respectée. Il y a des signes qui ne trompent pas.

En conclusion, et au delà de mon engagement personnel, je vous invite à participer à ces élections primaires, à aller au devant des candidats pour voter en connaissance de cause.

JUPPE

 

 

Load more